Sylvie Sport et Foi
Un échec prépare une victoire
 
 

Archive for Courses

12h Roche la Molière départ 22h. 105.630 m pour moi et Flo 112.781 (1ère)
Posted on juin 9th, 2016 at 7:49 by and

20160605_105131 20160605_105133 safe_image

24H de l’INSA
Posted on mai 16th, 2016 at 4:07 by and
Laissez ceux qui le souhaitent baigner dans l’illusion que la performance apporte le bonheur, tandis que vous pratiquez l’Art de vivre, tout simplement… C’est en vivant votre quotidien de façon épanouie qu’un jour vous pourrez dire que vous avez vécu une belle vie !
20160417_090850
21 km nature de Vourles
Posted on avril 14th, 2016 at 7:13 by and

3ème dans la catégorie féminine

IMG_20160411_140748900

Semi Marathon de Saint-Priest
Posted on avril 14th, 2016 at 7:10 by and

3ème V1

IMG_1341

24H DEFITHON CORBAS
Posted on janvier 28th, 2016 at 8:30 by and

C’est la reprise

20151205_121831IMG_20160123_120911

 

PUB : “Comme une fille”

 

Victoire sur le semi de Grigny en 1h35
Posted on octobre 27th, 2015 at 12:13 by and

grigny-cherche-un-second-souffle-144581071320151025_094834-1-1-120151026_12105020151026_095332

Trail de l’île 6 km
Posted on septembre 24th, 2015 at 7:05 by and

20150920_113232_resized20150920_113124_resized

100 km Picardie Amiens 2014
Posted on octobre 16th, 2014 at 3:22 by and

 

 

Il y a donc eu cet abandon au 100 km de Seregno en avril 2014 au 65e.
Les lendemains demeurent difficiles lorsqu’on ne va pas jusqu’au bout, je capitule sur cette distance une fois pour toute sans regret. Wink

Ma préparation est là, je décide juste de retrouver du plaisir sur la boucle de la Sarra à Lyon qui est un 6 heures et 560 marches d’escaliers tous les 2 km, j’en monte 15000 ou 17000  drunken  Course atypique dans une ambiance chaleureuse, mi mai soit 3 semaines après Sérégno, en version reprise côtes et escaliers chez moi  soleil

Roland Rivet organisateur du 24 heures de Roche la Molière et de nombreuses autres courses en Loire m’avait auparavant invitée sur ce 24 heures mais déjà inscrite sur Lyon, 15 jours après pour enchainer me semble difficile, mais Roland qui me connait des 24 France au même endroit est convaincu que je peux le faire.  merci
C’est parti donc pour cette course début juin.  yeah

 

 

J’enchainerai avec le 10 km de Corbas fin juin sur lequel je réalise le même chrono qu’après les France et assure une 2e place dans ma catégorie  deuxième sans pouvoir assister au podium  hein malgré une grande méforme dû en partie à une anémie prononcée et un manque de magnésium, Roland me disant juste de me faire plaisir dans mon village.  soleil

C’est décidé depuis Roche c’est Roland (entraineur de Flo Guillauma aussi) qui assure ma prépa me relançant gentiment sur 100 bornes.  merci Nous avons la même philosophie de la course à pied ainsi qu’au niveau mental et idéologique.

Je ne souhaite plus faire aucun championnat et rester indépendante avec une licence UFOLEP et le seul en fin de saison est Amiens que je pensais faire l’année dernière mais prenant le départ à Winschoten, et puis Millau est gagné, je ne retournerais pas là-bas.  queen

Les séances se passeront bien et j’ai acquis encore de la vitesse et un seuil plus élevé. Les premières ne passeront pas toutes néamoins. Depuis fin juin je donne bien et je suis motivée me fixant encore et toujours des buts.
Bien que dorénavant j’essayerais seulement de faire aussi bien que la précédente sans rien chercher de plus.  Wink

Frédéric  for you  whaouuu  assure toutes les sorties longues avec moi dans toutes les villes et pays que nous parcourons pour les vacances le vélo étant dans la voiture, bien que pour mon chéri, c’est spéléologie, escalade, rafting qui lui plaisent vraiment ainsi que d’être un pécheur hors pairs. Mais j’essaye tout de même de participer et vaincre certaines appréhensions dans ces sports, mais je sais qu’avec lui JE NE RISQUE RIEN.

Je fais le marathon d’Ardèche début septembre  inclus dans la prépa allure spé sous 35 degrés pour un départ Voulte arrivée au Cheylard sur de nombreux chemins en valonnés.

Plus qu’heureuse de revoir Cathy et André, un couple complice ou l’amour et la compassion règnent qui font d’eux des amis que l’on aime cotoyer.  trinque

Amiens est une ville magnifique.  super

Nous sommes à 1.9 km du départ à l’hotel, le dossard est retiré la veille ici même, il est en tissu trop beau.

 

Il pleut le jour J de 8 h00 à 11 heures et je suis contente car j’aime cela, je m’échauffe 1 km et je passe la ligne dans le sens inverse (mon ancrage) pour assurer mon ARRIVEE, Fred me rejoint au 7e kil comme pour les autres vélos les récupérant au départ qui sera aussi l’arrivée, l’animateur est enjoué et annonce une élégante petite blonde, je souris donc et salut la caravane  salut

C’est parti! Et finalement je serais un peu trop rapide bien que suveillant souvent mon garmin, les chemins sont nombreux et les faux plats aussi (Millau II)  mes appuis sont bien bofs dans les flaques et tout, on dirait une suite du marathon Ardèche sur les chemins, étrange! Ceci dit c’est très beau, on traverse de nombreux petits ponts, de petits coup de cul que je pense ne plus aimer à la fin.  oups

Je passe le marathon en 3h28,

un peu trop rapide, le 50 kil en 4h10, 40s un peu trop rapide, je croise l’André et Cathy souriants tous deux ils sont au poil.
Il y aura cette route en dévers impressionnant, ou je pense que je me suis blessée, car le releveur devient douloureux puis très douloureux, puis il ne lèvera plus. Je languissais de passer le marathon puis le 65e ou j’ai mis le clignotant souvent. Il est bien loin d’être plat avec 860 de D+.

Je serais très mal et j’annonce à Fred que je suis blessée    “C’est pas grave me dit-il, on s’en occupe à l’arrivée, laisse tes pieds ils avancent tous seuls”!   Je suis surprise de ses mots   Normalement, il accepte mon choix d’arrêter   mais il sait que si j’abandonne demain sera terrible. Donc sur 50 km, il va m’encourager, me dire de ralentir, marcher, que je suis forte, dans le top 15 au général, que j’ai de l’avance, il siffle (il sait que j’aime), il lance des boutades et moi constamment me répétant que c’est facile, que je vais bien. J’ai ces fameuses vibrations mains et pieds, c’est l’univers qui me fournira de l’énergie ou magnétisme jusqu’à la fin.

On croise les marathoniens, les premiers cents bornards et le retour est long sur ces chemins de 60 cm parfois, je me retrouve même sur un terrain de pétanque où les gens jouent, olala la sécurité limite parfois.
Beaucoup d’encouragements en tous les cas sur ma foulée et ma pose de pied, pourtant je tape du pied.  What a Face


Voià bien longtemps que je ne regarde plus le garmin et je ne ferais AUCUN km en courant mais j’alterne marche – course sur 40 km je crois, en assurant juste la victoire ce qui me convient parfaitement sur Championnat de Picardie.
Le décompte au sol des 500 derniers mètres est écrit et j’ai adoré.  whaouuu

 

Je passerais tous les contrôles et les tapis avec ma douleur.

 

 

Heureuse d’arriver de finir 1ère femme sur ce Championnat 100 km de Picardie très récompensé, il faut le dire, les deux dames suivantes sont Belges et satisfaite d’assurer cette victoire Française sans licence.  

 

De doux moments avec les deux amoureux.

 




Fred est un coeur d’amour pour moi dans ma vie de tous les jours et j’ai bien de la chance d’avoir une vie aussi belle que celle que j’ai à présent.

1 5:00.9
2 5:01.3
3 4:52.7
4 4:56.6
5 4:53.6
6 4:55.2
7 4:54.4
8 4:56.5
9 5:00.4
10 4:59.9
11 4:56.6
12 4:56.9
13 4:55.3
14 4:56.8
15 4:58.6
16 4:56.4
17 4:57.6
18 5:00.9
19 4:52.6
20 4:53.3
21 4:53.7
22 4:59.7
23 4:56.2
24 4:55.2
25 4:59.5
26 4:53.2
27 5:01.4
28 5:25.6
29 4:44.4
30 5:00.3
31 4:59.5
32 5:02.6
33 4:56.9
34 5:03.1
35 5:01.6
36 4:59.5
37 5:05.0
38 5:00.3
39 4:58.7
40 5:03.7
41 4:54.5
42 4:56.8
43 4:59.1
44 4:58.3
45 5:01.6
46 5:07.8
47 5:04.6
48 4:57.9
49 5:02.8
50 5:03.6
51 5:02.0
52 5:12.4
53 5:04.7
54 5:00.6
55 5:12.9
56 5:05.2
57 5:23.1
58 5:11.8
59 5:04.5
60 5:12.0
61 5:12.7
62 5:04.7
63 5:27.3
64 5:11.0
65 5:47.9
66 5:26.2
67 5:36.6
68 5:33.2
69 5:24.3
70 5:31.8
71 5:30.4
72 5:40.6
73 5:19.5
74 6:00.8
75 5:16.2
76 5:41.5
77 5:55.4
78 5:22.7
79 5:40.5
80 5:35.0
81 5:37.8
82 5:16.0
83 5:33.2
84 5:34.9
85 5:14.5
86 5:49.2
87 5:59.3
88 5:32.6
89 5:32.9
90 6:00.8
91 6:14.0
92 6:02.9
93 5:48.4
94 5:56.4
95 5:56.8
96 5:57.7
97 6:14.0
98 6:02.5
99 6:01.5
100 6:20.7
101 5:48.7
102Récapitulatif 8:54:48 8:54:48 8:54:12 101.25 189 200 5:17 5:17 2:45

_________________
Le pouvoir spirituel est supérieur à la force brute!
An Eternal Sunshine of a spotless Mind

http://www.inrees.com/

 

Marathon de l’Ardèche
Posted on septembre 14th, 2014 at 7:43 by and

Une victoire en Ardèche dans le cadre de la préparation du 100kms d’Amiens

  1. CARTOUX Sylvie, 3h34mn26s
  2. LEROY Claire-marie, 3h52mn25s
  3. DELOLME Peggy, 3h55mn28s
  4. GERMONT Anysia,  4h07mn56s
  5. MOREAU Lucette, 4h15mn48s

marathon ardeche11marathon ardeche8

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20140910_142106

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le site pour ceux que cela intéresse : http://www.marathon-ardeche.org/

 

 

 

LE 24 HEURES DE ROCHE LA MOLIERE 2014
Posted on juin 16th, 2014 at 7:53 by and
Avant tout je remercie toute l’organisation de ce 24 heures, et chacun en particulier ainsi que Roland pour ce formidable accueil.

Le 24 heures de Roche la Molière le 1er et 2 juin 2014

Ma dernière participation date de 2010 pour les Championnats de France ou je me vois contrainte d’abandonner pour coup de chaleur en ayant fait le maximum.
Evidemment un super contact avec Roland Rivet  amis  qui m’encourage à revenir sur ce parcours.

Je lui explique mes déboires sur le 100 km de Sérégno et ma petite victoire sur les 6 heures de l’ultra lboucle de la Sarra ou je finis 3e deux semaines auparavant avec 3 semaines de travail en concentrique – excentrique.

Satisfaite de ma récupération suite à cette épreuve difficile musculairement, je décide de dire OUI ! A Roland. Evidemment pas de folie un peu de vélo pour faire tourner les jambes, et 3 footing maxi une fois 1 heure ) allure spé pour arriver la plus fraîche possible, du gainage évidemment pour garder une bonne tenue du corps lors des ultras.

C’est parti ! La météo annonce un beau week-end  soleil  soleil , ce que je redoute une peu vous comprenez pourquoi ? Souvenirs souvenirs !!!

On fait le point avec Fred sur ma méthode d’alimentation, boire de la boisson effort et récupération et faire 3 à 4 repas, le reste selon les envies. Mon chéri est rodé et parfaitement.  super

Il se charge des courses en version xxl, mort de rire  . Alors des chips Lays, des tucs, du pain de mie sans gluten, des gâteaux sans gluten, il me prépare du riz au lait végétal, soupes, purée, vermicelles, jambon de poulet, des petits pôts de bébé compôte,tout, tout tout !!!Et la bière, important.

Je suis euphorique et plutôt très joyeuse  Very Happy  d’être sur ce type de course, je n’explique pas, pourtant je sais que je vais souffrir. Un peu toquée sans doute, seuls les “Ultrayens” peuvent me comprendre.  Mr. Green

On arrive sur les lieux accueilli par Roland, qui nous guide avec la main d’un maître pour toute la logistique, la place est réservée pour le camion de Fred qu’il a crée sur modèle pour ses formations, quel formidable chef d’entreprise, … le dossard est récupéré, bref il est parfait, mince je croyais mon cher et tendre unique.  Mr.Red

La piste est magnifique, j’adore les stades ! whaouuu  Des tentes sont disposées tout autour, des campings car, certains coureurs viennent de loin, de Toulouse de la France entière. Les équipes viennent soutenir des associations caritatives, des sujets qui tiennent à cœur aux uns et aux autres.  roi  queen

Je vois Annick une amie de Corbas qui a la clavicule cassée quelques jours avant le 24h. Elle était passée me voir à la boutique, Fred lui fait un strapp, je lui propose du baume st Bernard ainsi que tout ce dont nous disposons pour la soutenir dans son effort. Je suis admirative de ce courage.  bravo

J’ai ma future belle maman au téléphone qui est aussi adorable que son fils c’est reparti pour de la rigolade, bref, je prends le départ en zen attitude.  yeah
Allez il est 9h45, le temps de faire la photo des individuels 75 participants, des Equipes et un mix des deux pour un double plaisir. Moi je bois 15 min avant le départ.

Ensuite on fait le tour de la piste tous les coureurs réunis en farandole, c’est magnifique et tellement une excellente idée. J’ai aimé ce moment de solidarité avant course, même si je sais que les circadiens ont une fort belle mentalité qui se révèle encore plus la nuit.

Je retrouve Didier de la Loire  trinque  qui m’a souvent accompagné lors des stages en Equipe de France sur la sortie longue car j’ai toujours respecté mes allures moins rapides que les autres membres.

A 10 heures il commence à faire chaud, il y a du vent et en fin de course j’aurais les lèvres vraiment abimées, je ne m’habille pas trop, et je compte tenir le plus longtemps possible à 5.45 – 5.50, je bois tous les tours 2 gorgées que Fred me donne en marchant un peu.

Il y a cette fameuse petite butée qui devient d’après ma première expérience une véritable montagne au bout de quelques heures, je vais la monter en trottinant 2 heures et puis je la marche, ensuite c’est la descente dans le sable qui fera rapidement mal aux pattes, puis virage à droite, 10m, virage à gauche, 30 m, virage à droite 50 m, virage à gauche 100m, virage à droite et Fred m’attend pour le glouglou à côté de son camion, puis virage en épingle à gauche pour nous retrouver sur la piste d’athlétisme, on passe donc sur le tapis bleu, un couloir à droite pour les Equipes et couloir de gauche pour les solos. Leur boucle est de 1.700 je crois, ils échappent à leur première descente et continu en montée.

C’est trop génial toutes les heures la sirène d’un bateau annonce le futur classement ou bien une cloche d’église. Sur le tableau en plus tout est inscrit grâce à la puce que nous avons à la cheville. L’allure, le nombre de tours, tout, organisation PARFAITE . super  super

Il y a le défi vélo sur le home trainer sous une tente, 24 heures aussi devant un écran, cela sera agréable à regarder à chaque passage.

L’animateur sait mettre le feu, par des encouragements, de boutades,  la musique est sur toute la boucle et pour 24 heures. On est vraiment chouchoutés, même si j’ai mes propres ravitos, celui fournit est très bien achalandé, bravo.

Il commence à faire très chaud, j’enfile casquette, et des éponges sont mis à disposition des coureurs sur la boucle, je vois aussi les commissaires de la course régulièrement. Anne Marie Vernet qui ne fera que 12 heures pour se préparer pour les Mondiaux, tient une superbe cadence que je n’essaye même pas d’accrocher sur un tour, demeurant dans l’idée de rester très régulière.

Les relais vont très vite, les premiers maintiendront 15 km/h de moyenne, ils sont équipés de gilet du du bâton et me frôle parfois, je peste un peu, car pour nous les circadiens les appuis ne sont pas les mêmes, et le moindre écart devient tout de même difficile.  affraid

Je vais me sentir bien les 6 premières heures ensuite il 16 heures et franchement le thermomètre avoisine les 28 ou 30 degrés je pense, je me sens mal, classique envie de vomir  puker , des vertiges, le ventre qui brasse, je connais tous ces symptômes, donc à partir de ce moment- là non seulement je vais considérablement baisser l’allure et m’arrêter pour que Fred me masse et m’asseoir ou me coucher de plus de sortir de la boucle et bien cela m’a fait du bien sans savoir si j’aurais le courage de retourner dessus, qu’importe !!! J’enlève le garmin et je fais tout à la sensation.

Même sur la boucle je m’arrête sur une pierre qui me semble ressembler un peu à un banc dans mon délire, je mets la tête en bas, car le bas du dos est douloureux en plus. Anne Marie s’arrête pour prendre des nouvelles  merci , elle me dira et pourtant je le sais, “marche”, mais ne t’arrête pas, c’est vrai c’est pire sinon limite évanouissement.  pale

Fred est au petit soin; je stoppe pour me refaire la cerise yeah , il me prépare des vermicelles, me mouille le front me masse les jambes, hyper efficace, je lui dis mes souffrances et au moins cela me soulage  mort de rire , il me dit que je suis belle (Patricia Kass)  orchestre   et tente l’humour au coin d’un détour, parfait !  whaouuu
Un tour au toilette, nombreux sont ceux coucher sur les tables de massages, je les regarde et je me dis “allez Sylvie tu ne vas pas si mal ou tu vas mieux”, essayer de réenclencher le côté positif! en ôtant toute pression et en détournant le problème, voilà la solution. Wink

Je retourne directos sur le circuit en marchant jusqu’à ce que je me sente un peu mieux. Marcher est plus difficile du coup, mais j’ai horriblement mal sur le côté du genou le TFL 8/10, roh mais !!! J’enchaine avec une grosse douleur tendon d’Achille jambe opposée 8/10, ces 2 douleurs que je garderais jusqu’à la fin.

Sur 24 heures on sympathise forcément, on s’encourage aussi beaucoup, il y a cet accompagnateur d’un non voyant à qui je fais des signes de la main et un bravo. Il y a cette dame que je vois régulièrement sur les circuits en Rhône-Alpes, il y a cette femme que j’admire, je vais l’appeler “Lapinou”, elle court en robe longue et d’ailleurs elle battra son record à 135 km, alors que cela fait 3 ans qu’elle court, son mari est habillé en berger, un habitué des 48 heures, bravo à eux deux. Des encouragements de Philippe Propage aussi présent. Ce Monsieur Christique avec comme mantra sur son T.shirt « Lève toi et marche »… Ce coureur exceptionnel dans les premiers hommes qui courent en spartiates.
Je fais quelques boucles avec les uns et les autres, Roland présent auprès de Fred et de moi pour aussi de mots qui me font vite du bien.

La sécurité se met en place la nuit pour éviter les perturbations. Fred me fait me couvrir mais je serais brûlante toute la nuit. Je ne sais pas qui est deuxième et je me bouche presque les oreilles pour ne pas entendre le classement et les kilomètres, arrêt vers Fred pour un autre arrêt massage, café, me dit tu as entendu ? “Euh ! Oui, non !” Stop sinon quelle pression de tenir des heures en tête. Avec la fatigue de la nuit et bien les pensées changent, et je scotche le négatif pour penser aux belles choses de ma vie, mes filles, mon chat, mon nouveau travail qui m’enchante, des images, et mon dialogue intérieur. queen

Il y a eu aussi tout un groupe de personnes handicapées sur le bord de la boucle, et là ! Même au comble des douleurs, tu te dis, hop, hop ! Tais- toi Sylvie, tu cours sur un 24h donc tu es en super forme.

L’animateur est toujours enjoué même la nuit, le matin il me dira qu’il reconnaissait de loin mon allure très droite (merci le gainage) youpi , il me semble que la musique est un peu moins forte pour ceux qui ont décidé de se reposer, moi je cours à la mode Chinoise pour amuser un peu Fred  mort de rire , du genre les bras le long du corps, d’ailleurs à chaque arrêt massage, Fred me tirera un peu sur les bras pour les détendre. Il est franchement parfait, je vais tourner un moment en ne supportant que la bière et l’eau de coco bio que j’affectionne tout particulièrement, je ne mange pas, la moitié du tuc me reste collé au palais, je trouve la purée trop salée alors que Fred n’a pas salé, il me prépare du bouillon, bref je lui demande tout et je ne mange rien excepté un tiers de barre énergétique, le problème étant comment tenir le coup sans carburant ? Et bien je ne sais pas, je tourne sur mes acquis de graisse ou j’ai volontairement pris 3 kg, car je connais mes soucis d’alimentation en course, j’aurais mangé en tout et pour tout 3 c à café de purée, un peu de vermicelles, un tiers de barre énergétique.

Au moment du diner, les accompagnateurs ou les relais ont fait un barbecue et bien qu’affectionnant cette odeur habituellement, pendant des heures lorsque je passe sur cette ligne droite de 50 m, je cours le nez bouché sous peine de vomissement, et oui tout change en courant.

Je fais un point, j’ai mal au dos, j’ai mal sur le côté du genou droit le fascia latta, et le tendon d’Achille gauche, rapidement je décide d’enfiler la tenue de compression xbionic pour avoir un plus en confort et effectivement je me sens mieux de suite, Fred appuiera sur les tendons, aille !Cà fait du bien, c’est un peu çà finalement. mort de rire  Je vais occulter la douleur, par tout le travail mental que je fais à côté dans ma vie.

Didier toujours avec beaucoup d’humour qui alterne marche + marche  mort de rire après des heures, normal,  bravo à lui, il me dit avec beaucoup de gentillesse que je peux gagner cette course. Je lui réponds que je fais ce que je peux et l’on n’est pas des bœufs, on se comprend, on est là pour faire plaisir à personne.  Wink

Oui ! Je veux gagner cela se cristallise de plus en plus dans ma tête, je veux assurer la première place sans faire la performance n’ayant pas de prépa et suite à un enchainement de compétitions, comme l’a fait remarqué la Championne d’Europe un seul 24 heures par an car c’est une course éprouvante, alors que moi je cumule des longues distances et des prépas régulièrement ce qui n’est pas forcément une bonne tactique.

Je ne vous dis pas les pieds et les ampoules sous ingaux, sur les côté, qui poussent comme des ballons, du coup mon pied bute contre l’os de ma cheville opposée interne, et cela saigne. Tout cela pour vous expliquer tout ce qui peut arriver sur ce type de course. Un signe positif qui me rassure je vais uriner tout de même et je ne fais pas du sang comme lors de ce 24h pour les France. super Je me dis à chaque fois: “Hum! C’est bon”! à chaque souffrance, et donc par ses pensées je réenclenche le process qui me permet tout simplement de tenir.

Ce que j’ai particulièrement apprécié, est la visualisation de l’animateur, il a toujours un temps d’avance une technique efficace pour le coureur de fond, par exemple deux heures avant la fin de la nuit, il annonce bientôt la tombée du soleil, à 10 heures de course il prépare la bascule des 12 heures qui est très importante dans la tête, avant le lever du soleil idem, avant la fin de la course bientôt la fin, plus que 3 heures…

On va aussi beaucoup s’encourager avec la seconde, bravo à elle son premier 24 heures et 170 km, sa distance la plus longue un semi marathon  queen , elle a tout un groupe avec elle, et parfois je suis le train pour me refaire la cerise, parfois j’accélère car ce rythme est encore plus fatiguant, déjà sur du 24 avec 3 footing à allure ce n’est pas évident mais en plus avec les jambes dures + les douleurs diverses c’est compliqué.

Roland m’annonce 9 tours d’avance mais dans mon esprit je veux assurer ma place voilà ma tactique puisqu’à la dernière heure cela sera impossible de me rattraper. Je mets donc mon mp4, et c’est parti je ne suis pas loin de l’allure du 1er homme sur quelques tours ce qui me permet d’avoir 11 tours d’avance pour finir.

Sur la dernière heure les accompagnateurs sont interdits (aucune importance je cours toujours seule) j’aime ma bulle je suis bien avec mon moi, ma source ; je suis donc 1ère femme et j’alterne marche course tranquille, je fais le tour juste avant avec Fred main dans la main et je lui explique le parcours avec les virages, la descente, avec la nuit etc…

Une des Photos du Progrès

Là c’est dimanche matin et 8 heures, sachant que la dernière heure, je profite de ma victoire  yeah

Ca y est c’est fini, les encouragements auront fusés du début à la fin, les spectateurs de la veille sont revenus en plus, la musique, l’ambiance, l’animateur au micro, les consignes pour la fin, le décompte, la pose du dossard au coup de sifflet.
Parfait ! Quelle gestion, quel bonheur, et quels honneurs suivront.
1ère femme 181.560 et 7e au général, que demande le peuple, moi je suis aux anges, Fred à encore assurer comme un homme aimant. whaouuu et tiens 24 heures sans dormir facilement en tant que pompier sur la brèche 27 ans de carrière.

Des bisous à Lapinou  bravo , à Nora la seconde femme à qui je conseille de se faire coatchée car les 200 sont pour elles.
Une petite interview pour le progrès, puis une bonne hypoglycémie, Fred me donne des sucres, me tient, tout va bien Sylvie  Mr. Green , quel bonheur, il va tout gérer (le retour, le repas des filles, mon bain, laver mes affaires, ranger, tout!) Il est AMOUR.  whaouuu

Une remise des prix sur le stade

Sur ce 24 heures une arrivée triomphale m’attendait le gong retentit, après le décompte des 10 dernières secondes. Je dépose le dossard au sol comme tous les coureurs, puis deux personnes mesurent au centimètre la performance.  super

Dès ce moment tout ce met en place sans que je m’en rende compte, la piste complète forme une haie d’honneur comme je n’ai jamais vu  pale . Des spectateurs, les Equipes, les partenaires.

On vient me chercher  queen  accompagner des deux plus anciens à ma gauche et à ma droite ainsi que le vélo du défi  24 heures sur home trainer. Les coureurs individuels sont derrières moi et j’ouvre la marche jusqu’à la tribune où le Maire descend me remettre le plus beau des trophée  premier , je suis très émue  Sad , j’entend pendant un long moment crier mon prénom, me féliciter, siffler, j’entend: “Tu as la classe en courant et en tant que femme, quelle grâce”.

Franchement je suis aux anges, le plus beau de mes souvenirs, Millau venant après pour une arrivée avec peu de monde en comparaison de ce 24 heures.
Une belle revanche après mon abandon en 2010 pour les France.

 

 

Puis dans le gymnase avec un ENORME panier gourmand. merci

 

 

Je passe chez la podologue sur place qui me soulage en perçant toutes les ampoules. Je rentre heureuse avec mon chéri, les filles sont ravies, la boutique est fermée le lundi, Roland assure jusqu’à notre départ. Nous restons en contact évidemment et puis je reviendrais l’année prochaine cette fois préparée.

_________________
Le pouvoir spirituel est supérieur à la force brute!
An Eternal Sunshine of a spotless Mind

http://www.lemondemeilleur.com/#ENFIN_LA_VERITE_.SC

 

« Previous Entries   Next Entries »